Journée des Dys 2022

 

Venez retrouver Sensoridys pour échanger au sujet de la dysfonction proprioceptive et son impact sur la scolarité (clic sur les images):

*

- Samedi 8 octobre 2022 – LYON (Dystinguons-nous Rhône):

affiche-JND-2022

*

- Samedi 8 octobre 2022 – Auxerre (Pluradys):

pluradys

*

-Samedi 25 octobre 2022 – MUNICH ( Dys à Munich) :

*

affiche-dys-2022 (1)

Merci à Dystinguons-nous Rhône, Pluradys et Dys à Munich pour leur invitation.

*

Sensoridys organise aussi son propre rendez-vous en visioconférence.

- Jeudi 20 octobre  à 17 H – ZOOM (Clic sur l’image pour s’inscrire)

*

Sensori-motricité et dyslexie proprioception et imagerie mentale



Proprioception et imagerie mentale chez l’enfant dyslexique

Proprioception et imagerie mentale chez l’enfant dyslexique dans Activité musculaire & cognition

Pré-inscription possible en cliquant sur le lien :

*********

Le jeudi 20 octobre à 17H, dans le cadre de notre « Mois des Dys » en visioconférences, le Dr Jérémie Gaveau nous parlera de deux études très novatrices en lien avec la dyslexie et la proprioception publiées récemment par l’INSERM U1093 CAPS :

 dyslexie dans Dys
*

Julie Laprevotte, Charalambos Papaxanthis, Sophie Saltarelli, Patrick Quercia & Jeremie Gaveau

Sci Rep 11, 299 (2021).

https://doi.org/10.1038/s41598-020-79612-4

*

Alice van de Walle de Ghelcke , Xanthi Skoura , Martin Gareth Edwards , Patrick Quercia , Charalambos Papaxanthis

J Neuropsychol. 2021 Jun;15(2):215-234. doi: 10.1111/jnp.12220.

DOI: 10.1111/jnp.12220

Un résumé vous sera donné plus tard.

********

Visitez le site principal de notre association : sensoridys.fr




Archives pour la catégorie SDP/dysproprioception

Affiche Sensoridys

 

Sensoridys a le plaisir de vous présenter sa nouvelle affiche. Nous sommes fiers d’avoir obtenu pour celle-ci le soutien officiel de l’unité INSERM 1093 CAPS et de ISPROD-International Society for Proprioceptif Disorders.

*

Affiche petite

*

Visitez le site principal de notre association : sensoridys.fr

Les prismes posturaux dans le traitement proprioceptif chez le dyslexique de développement

Bonjour,

Il y a quelques mois, Sensoridys avait proposé à ses adhérents de répondre à l’enquête d’une étudiante en orthoptie sur : Les prismes posturaux dans le traitement proprioceptif chez le dyslexique de développement. 110 personnes ont répondu à ce questionnaire et nous les remercions pour l’aide qu’ils ont apportée à cette étudiante.

Celle-ci m’a fait parvenir un petit article écrit pour être incorporé à son mémoire, qui reprend les grandes lignes de l’histoire et de la prise en charge proprioceptive de la dyslexie. Son but est de résumer le plus brièvement possible son mémoire et de le faire comprendre au grand public. Je vous invite à en prendre connaissance pour vous familiariser avec les connaissances de base de celui-ci :

article Cyrielle


Crédit : Photos des prismes, Dr Patrick Quercia


Visitez le site principal de notre association : sensoridys.fr

« Dys le jour, Agité la nuit ! » , Dr Patrick Quercia

Suite à la journée Journée nationale du Sommeil, alors que le sommeil de l’enfant devient un sujet de préoccupation et que ses liens avec les troubles des apprentissages émergent, Sensoridys vous propose en accès libre une conférence passionnante du Dr Patrick Quercia, qu’il nous avait présentée le 21 octobre 2021 : « Dys le jour, agité la nuit ! ».

Celui-ci nous explique le rôle du sommeil, l’impact d’une dysfonction proprioceptive sur le sommeil de l’enfant et nous présente l’étude scientifique sur le sommeil des enfants dys, en partie financée par Sensoridys, qui est actuellement en cours :

Image de prévisualisation YouTube

La discussion qui a suivi cette visioconférence est accessible aux adhérents de Sensoridys dans l’espace : Les visios de Sensoridys.


Ce sujet est d’autant plus d’actualité que va se tenir la Conférence internationale du Conseil Scientifique de l’Education Nationale : « Mieux dormir pour mieux apprendre » le 23 mars 2022 au Collège de France, et en direct et en replay sur la chaîne Youtube de Éducation France.

Il est intéressant de voir qu’après 20 ans ou plus d’errance théoricienne, des cognitivistes commencent à se demander si des phénomènes « physiques » comme le sommeil pourraient être à l’origine de troubles des apprentissages. Iront-ils jusqu’à penser qu’ils pourraient être à l’origine et de modifications de la plasticité cérébrale et de l’apparition de cerveaux « singuliers » chez les « dys » ? Les praticiens qui, eux, ne travaillent pas sur des théories, mais avec de vrais patients, parlent depuis des années du rôle délétère des troubles du sommeil dont l’origine est très probablement une dysfonction proprioceptive. En tous cas, un traitement proprioceptif bien conduit a un rôle très positif sur le sommeil comme le montre une pré-étude (citée dans le livre de Quercia et Marino en 2018), ayant évalué en 2015  l’effet du traitement sur le sommeil de 100 dyslexiques vus à la suite.

C’est pourquoi Sensoridys participe au financement d’une étude scientifique sur le sommeil des enfants dys : « Objectivation de l’efficacité de la prise en charge proprioceptive sur le sommeil des enfants dyslexiques : étude par actimétrie tridimensionnelle nocturne.« 

*************

Voir aussi notre site principal : sensoridys.fr

D’un blog à une association

*

Capture3

*

 

Je viens de réaliser que mon vieux blog « SDP, troubles neurovisuels, Dys » a soufflé il y a peu sa 9 ième bougie, a dépassé les 5 000 000 de vues et s’approche des 3 000 000 de visiteurs. C’est une jolie performance pour un blog ancien n’ayant pas un nom de domaine lui permettant un référencement aisé, ne disposant pas d’une newsletter pour fidéliser ses lecteurs, etc.
*
A l’époque, je me suis lancée dans cette histoire anonymement, sans y connaître grand chose, avec juste mon envie de partager mon expérience. Finançant moi-même ce blog pour partager gratuitement mes adaptations pédagogiques…
*
Neuf ans plus tard, et après 8 années à informer sur le traitement proprioceptif et la proprioception, je ne peux que mesurer la progression des connaissances sur le sujet et le terrain que gagne chaque jour l’hypothèse proprioceptive des troubles des apprentissages sur le net.
*
Je suis heureuse d’y avoir contribué dans la mesure des mes possibilités.
*
L’aventure continue aujourd’hui au travers d’une association : Sensoridys, première association de patients au monde consacrée à cette dysfonction certainement  fréquente. L’heure n’est plus à l’anonymat, l’heure est venue de monter sur le ring au grand jour pour défendre ce traitement.
*
Pour cela, Sensoridys a besoin de soutiens nombreux, a besoin de toujours plus de membres pour donner à ce traitement une véritable reconnaissance et une place dans la prise en charge des troubles des apprentissages.
*
Si vous voulez que le traitement proprioceptif puisse continuer à être proposé à vos enfants, à vous même, à vos futurs petits enfants, rejoignez-nous, soutenez Sensoridys !
*
*
Adhérez à notre association. Aidez-vous à faire reconnaître la prise en charge proprioceptive. Nous avons besoin de vous. 
Ensemble nous pouvons y arriver !
*
*
(Sensoridys est une association reconnue d’Intérêt Général pouvant délivrer des reçus fiscaux selon les articles 200 et 238 bis du Code Général des Impôts (déductibles à 66% pour les particuliers).
*
Vous pouvez adhérer par courrier en vous rendant sur notre site : .
vous pouvez aussi nous rejoindre via Hello Asso  (carte bleue uniquement) :

 

Enquête : « Les prismes posturaux dans le traitement proprioceptif »

*

detective-1424831_1280

*

Afin d’aider une étudiante en orthoptie dont le sujet de mémoire porte sur «  Les prismes posturaux dans le traitement proprioceptif », je vous propose de répondre à ce petit questionnaire (très rapide).

Pour accéder au questionnaire, clic sur l’image :

*

questionnaire google

*

Cette enquête sera aussi très utile pour Sensoridys, pour avoir une idée des difficultés encore rencontrées par les personnes souhaitant s’engager, ou leur(s) enfant(s), dans un traitement proprioceptif.

Merci à vous pour les quelques minutes que vous voudrez bien consacrer à ce questionnaire.

Il y a bien des fleurs qui poussent dans le sable …

*

plant-4934318_1920

*

Marc a  reçu ce jeudi 27 mai une réponse positive pour  ses 7 demandes sur Parcousup, dont l’ IUT d’informatique qu’il souhaitait .
Vous nous avez accompagné tout au long de ses 8,5 années (blog démarré en novembre 2012), vous avez suivi nos hauts et nos bas, notamment chaque fois que le traitement proprioceptif nécessitait un ajustement. Nous nous dirigeons tout doucement vers l’épilogue du journal de ce traitement. Il lui reste encore à décrocher le Bac, formalité normalement, puis je mettrai un point final à son histoire ici, afin qu’il puisse retourner à son anonymat, dont je l’ai sorti  sans vraiment lui demander son avis il y a bientôt 9 ans.
Voilà, j’ai envie de dire à tous les parents d’enfants dys, dysproprioceptifs : accrochez-vous, allez jusqu’au bout du traitement proprioceptif, tenez bon, accompagnez vos enfants et vous finirez par voir le bout du tunnel !
Je me souviens de l’époque où, désespérée, je surfais sur le Net pour trouver le témoignage de mamans dont l’enfant Dys s’en était sorti…  Aujourd’hui, l’histoire du traitement proprioceptif de Marc arrive à son terme et son parcours me fait penser cette citation de Grand Corps Malade :
Je fais partie de ceux qui pensent qu’y a pas de barrière infranchissable.
Il faut y croire un peu, y’a bien des fleurs qui poussent dans le sable.
Et c’est quand tu te bats qu’il y a des belles victoires que tu peux arracher.
Comme se relever avec une moelle épinière en papier mâché.
*
Je n’apprends rien à personne, tu es vivant tu sais ce que c’est
Vivre c’est accepter la douleur, les échecs et les décès.
Mais c’est aussi plein de bonheur, on va le trouver en insistant
Et pour ça, faut du cœur et un mental de résistant


Edit du 07/12/2021 : Marc a obtenu son Bac avec mention bien et s’épanouit dans son IUT.

Edit du 26/01/2022 : Marc s’éclate en IUT d’informatique, avec 15 de moyenne générale au premier semestre. Tout baigne !

Credit : Image par analogicus de Pixabay

Dernières nouvelles du front

 

 citation-mark-twain-61732

*
Et voilà le second trimestre est terminé depuis un moment. Marc a eu les compliments du conseil de classe cette fois. Il est plus régulier, a remonté sa moyenne de Maths (matière où il garde une certaine fragilité, tout en étant à la moyenne de classe).
On notera l’influence néfaste de son père et de ses frères sur sa moyenne en philosophie :D . (De premier de sa classe au premier trimestre, à ce résultat…)
Marc fait exactement la même chose que les autres élèves, en dehors du fait qu’il a un ordinateur pour écrire quand il le souhaite (pas besoin de tiers temps).
Il a demandé sur Parcoursup un IUT en informatique l’année prochaine ou BTS info en vœu 2. On verra quel sera le résultat des courses d’ici quelques temps.
*
165241188_2993130854240235_882517828380487249_n
*
165715330_2993130894240231_1216768492331745962_n
*
Pour ma part, à chaque bulletin, à chaque rentrée où je n’attends plus les vacances avec impatience, j’ai une pensée pour le Dr Quercia qui nous a permis d’en arriver là.
Par ailleurs, Marc a obtenu son code sans difficulté du premier coup et en a maintenant terminé avec ses leçons de conduite. Il démarre la conduite accompagnée et se débrouille plutôt bien. Je suis heureuse de voir que pour lui l’apprentissage de la conduite n’est pas le cauchemar qu’il fut pour moi. Il ne semble plus souffrir de difficultés visuelles, attentionnelles, de coordination, etc. Bref, tout baigne pour lui !
*
Il semblerait bien que nous dirigions tout doucement vers la fin de ce journal du traitement proprioceptif ;) !
*
Edit du 27/05/21 : 
*
Marc vient d’avoir le retour de ses voeux sur Parcoursup. Il a eu une réponse positive pour ses 7 demandes, dont l’ IUT d’informatique qu’il souhaitait. Voilà, accrochez-vous, allez jusqu’au bout du traitement, accompagnez vos enfants et vous finirez par voir le bout du tunnel !

La prise en charge de la dysproprioception/Dr Quercia

Anne-Charlotte Declercq, neuropsychologue, a mis en ligne sur Youtube la visioconférence du Dr Patrick Quercia, chercheur associé à l’Unité INSERM U1093 Cognition Action et Plasticité Sensorimotrice, qui cartonne sur Facebook (+ 13 000 vues en 10 jours). J’y interviens dans la dernière demi-heure pour y présenter Sensoridys. Durant cette conférence d’1h30, le Dr. Quercia vous présente une prise en charge innovante des troubles des apprentissages. Il évoque une hypothèse proprioceptive (la présence d’une dysproprioception/dysperception) à l’origine des troubles « dys » et vous présente le traitement de la dysfonction proprioceptive. Après 30 minutes d’explications, suit une heure de réponses aux questions posées au préalable par le public.

Je vous souhaite de passer en compagnie de ce grand chercheur un agréable moment, riche d’enseignements et de satisfaction intellectuelle à l’occasion de l’exploration de ce sens si particulier qu’est la proprioception.

Image de prévisualisation YouTube

Note : Le livre du Dr Quercia, « Le bonheur retrouvé d’une enfant dyslexique », dont il est question en fin de vidéo est disponible sur Amazon.

La prise en charge de la dysproprioception/Dr Quercia dans Dys

Lorsque j’ai vu Lilou pour la première fois, l’infinie tristesse de son regard d’enfant dyslexique m’a impressionné : il y avait urgence. Elle avait pourtant tout essayé : orthophonie, orthoptie, psychomotricité, aide psychologique, … et chaque professionnel avait fait le mieux qu’il pouvait pour l’aider. Mais le résultat restait très limité et désespérait Lilou et ses parents. Ceux-ci avaient entendu parler d’une nouvelle méthode – appelée traitement proprioceptif – qui avait des partisans farouches mais aussi des détracteurs. Ils avaient décidé d’en savoir plus par eux-mêmes et avaient pris rendez-vous. Après avoir assisté à un examen clinique complet, ils ont compris et se sont engagés dans cette nouvelle voie thérapeutique. Tous trois ont eu bien raison. Cet ouvrage raconte ainsi l’histoire du traitement proprioceptif de Lilou, jeune dyslexique minée par ses résultats scolaires et l’image qu’elle donne d’elle-même à ses amis et ses parents. Chaque chapitre contient deux parties. Dans la première partie, accessible à tous, le lecteur assistera au déroulement des examens et à leur explication puis à la mise en place du traitement tout au long d’une année. Dans la seconde, plutôt destinée à ceux dont la culture scientifique donne envie d’aller plus loin, le curieux trouvera des notions plus complexes et accédera aux mécanismes qui pourraient expliquer pourquoi le traitement proprioceptif peut aider les dyslexiques mais aussi les dyspraxiques et les enfants ayant des troubles attentionnels. Enfin, un résumé de nos travaux de recherche, dont la plupart ont été réalisés dans le cadre de l’INSERM, est disponible en fin de livre.

12345...14

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus