Ne jamais lâcher !

Dans notre parcours du combattant, nous mamans d’enfants dys, avons souvent été malmenées. Parfois par des professionnels, je pense notamment pour mon cas à une pédopsychiatre qui m’ avait asséné que j’étais la cause des problèmes de mon fils : c’était le petit dernier,  je le couvais trop, il fallait que je le laisse affronter ses difficultés, que je reprenne d’urgence le travail. Du haut de ses certitudes, elle m’avait taillée en pièces, écartant d’un revers de main les inquiétudes de l’enseignante de Marc, ne voyant rien d’anormal dans ses cahiers alors que ses « dysfficultés » y crevaient les yeux et me laissaient parfois en larmes n’en comprenant pas la cause. Et puis, il y a eu ces réunions à l’école où je n’ai jamais lâché, ayant aujourd’hui bien conscience d’avoir parfois pu y paraître « chiante » à répéter sans arrêt les mêmes choses, mais il s’agissait de l’avenir de mon fils. Enfin, les réflexions ou le regard de l’entourage parfois blessants, lourds de sens :  elle cherche un problème là où il n’y en a pas et il en joue ; il est fatigué, elle devrait le lâcher, etc …

Et puis un jour, à force d’efforts et de ténacité, les progrès arrivent enfin et nous sentons alors la victoire à portée de main, au bout du chemin. La fierté nous envahit alors : fierté d’avoir tenu le coup, fierté d’avoir résisté, fierté d’avoir lutté contre la fatalité et les condamnations sans appel, fierté de constater la volonté et la détermination de son enfant et d’avoir su l’accompagner.

Aujourd’hui, je souhaite donc vous faire partager cette très belle intervention du Dr Revol, que je viens de découvrir. D’une part parce que le Dr Révol est un orateur exceptionnel, passionné et passionnant, sachant se mettre à portée de son auditoire et plein d’humour (j’ai eu la chance d’assister à une de ses conférences et ce fut vraiment un moment d’exception) . Ensuite, parce que dans sa conclusion, il a su me réconcilier avec une certaine forme de pédopsychiatrie. Je vous laisse donc la découvrir en allant directement à la 18ème minute de la vidéo :

*

Image de prévisualisation YouTube

*

The hardest job in the world

Ne jamais lâcher !

*

Merci Dr Revol !

 

 

 




Archive pour 8 mars, 2015

Ne jamais lâcher !

Dans notre parcours du combattant, nous mamans d’enfants dys, avons souvent été malmenées. Parfois par des professionnels, je pense notamment pour mon cas à une pédopsychiatre qui m’ avait asséné que j’étais la cause des problèmes de mon fils : c’était le petit dernier,  je le couvais trop, il fallait que je le laisse affronter ses difficultés, que je reprenne d’urgence le travail. Du haut de ses certitudes, elle m’avait taillée en pièces, écartant d’un revers de main les inquiétudes de l’enseignante de Marc, ne voyant rien d’anormal dans ses cahiers alors que ses « dysfficultés » y crevaient les yeux et me laissaient parfois en larmes n’en comprenant pas la cause. Et puis, il y a eu ces réunions à l’école où je n’ai jamais lâché, ayant aujourd’hui bien conscience d’avoir parfois pu y paraître « chiante » à répéter sans arrêt les mêmes choses, mais il s’agissait de l’avenir de mon fils. Enfin, les réflexions ou le regard de l’entourage parfois blessants, lourds de sens :  elle cherche un problème là où il n’y en a pas et il en joue ; il est fatigué, elle devrait le lâcher, etc …

Et puis un jour, à force d’efforts et de ténacité, les progrès arrivent enfin et nous sentons alors la victoire à portée de main, au bout du chemin. La fierté nous envahit alors : fierté d’avoir tenu le coup, fierté d’avoir résisté, fierté d’avoir lutté contre la fatalité et les condamnations sans appel, fierté de constater la volonté et la détermination de son enfant et d’avoir su l’accompagner.

Aujourd’hui, je souhaite donc vous faire partager cette très belle intervention du Dr Revol, que je viens de découvrir. D’une part parce que le Dr Révol est un orateur exceptionnel, passionné et passionnant, sachant se mettre à portée de son auditoire et plein d’humour (j’ai eu la chance d’assister à une de ses conférences et ce fut vraiment un moment d’exception) . Ensuite, parce que dans sa conclusion, il a su me réconcilier avec une certaine forme de pédopsychiatrie. Je vous laisse donc la découvrir en allant directement à la 18ème minute de la vidéo :

*

Image de prévisualisation YouTube

*

The hardest job in the world

Ne jamais lâcher !

*

Merci Dr Revol !

 

 

 

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus